Essais à la fumée

Dans le but de réduire les impacts négatifs sur l’environnement que peut causer l’élimination des rejets d’eaux usées sans traitement, la Ville de Saint-Basile-le-Grand a mandaté la firme EnviroServices afin de procéder à des essais à la fumée dans le réseau d’égout du territoire. Ces tests permettront d’identifier les résidences ayant des raccordements sanitaires et pluviaux inversés.

Ces essais à la fumée se dérouleront au cours des deux prochaines semaines, dans les conduites environnant plus de mille domiciles grandbasilois. Les citoyens demeurant sur les rues concernées ont tous reçu une lettre explicative leur indiquant la procédure d’intervention.

Ces actions ont pour objectif de déceler les endroits où des eaux sanitaires s’infiltrent dans le réseau pluvial. Les eaux sanitaires captées par le réseau pluvial sont considérées comme des eaux parasites puisqu’elles accroissent les débits transportés par le réseau d’égout et, conséquemment, les eaux usées dans les cours d’eau.

Foire aux questions

L’opération consiste à propulser de la fumée dans les réseaux d’égouts afin de détecter les résidences dont les raccordements sont inversés.

Un raccordement inversé est un branchement ou une défectuosité à un équipement qui permet à des eaux usées sanitaires de se déverser ailleurs que dans un réseau d’égout domestique ou unitaire, soit dans un réseau d’égout pluvial, sur le sol, dans un fossé ou dans un cours d’eau, alors que l’immeuble concerné est desservi par un réseau d’égout domestique ou unitaire.

La fumée n’est pas susceptible d’entrer dans les bâtiments, sauf s’il y a défectuosité dans le système de plomberie. Si la fumée s’introduit dans la maison, il faut fermer l’ouverture avec un chiffon et aérer les pièces touchées en ouvrant les fenêtres, et ce, tout en évitant l’exposition prolongée.

Les cartouches fumigènes dégagent une fumée blanche non toxique qui ne salit pas et qui ne comporte généralement pas de danger pour la santé. Cependant, elle peut s’avérer irritante pour les muqueuses. Par conséquent, les gens souffrant d’asthme, emphysème ou autre problème respiratoire devraient se tenir loin de cette fumée.

Si vous éprouvez des symptômes après avoir respiré cette fumée, il est recommandé de sortir respirer de l’air frais. Si les symptômes persistent, communiquez avec le Centre antipoison du Québec au 1 800 463-5060 et mentionnez un contact avec la fumée de cartouche fumigène.

Si vous avez des animaux et que vous devez vous absenter, assurez-vous qu’il y ait un apport d’air frais dans la maison durant votre absence.

Des rejets d’eaux usées se produisent encore à certains endroits par la voie de raccordements inversés d’équipements sanitaires d’eaux usées. Ces raccordements inversés peuvent représenter une source significative de pollution des milieux humides, des cours d’eau et des rivières, et risquent d’entraîner des répercussions sur les réserves d’eau potable, l’habitat aquatique ainsi que les activités de loisir et de sport sur le territoire et aux alentours. Le rejet de contaminants dans l’environnement par ces raccordements inversés étant prohibé par la Loi sur la qualité de l’environnement, il est donc encore plus important d’intervenir localement grâce à un plan d’action que la Ville a mis en place.

La Ville a mandaté la firme EnviroServices inc. afin de procéder à l’injection de fumée dans les conduites d’égout de plusieurs secteurs de la Ville.

Considérant que les endroits par lesquels la fumée s’échappe sont souvent nombreux et que ces essais sont de courte durée, chacune des sources de fumée doit être photographiée à des fins de compilation et de production du rapport. Il peut s’avérer nécessaire que du personnel de la firme EnviroServices inc. doive se rendre à l’arrière de votre résidence afin d’obtenir un angle favorable à la prise de photographies. La Ville sollicite votre collaboration afin de ne pas gêner le déroulement des interventions.

Dans un premier temps, la Ville procède à l’inventaire des raccordements possiblement inversés sur le réseau d’égouts grandbasilois à l’aide d’inspections télévisées. Ces interventions se déroulent annuellement dans divers secteurs dans le but de couvrir l’ensemble du réseau d’égouts. Selon les résultats obtenus, la Ville poursuit l’investigation des conduites qui semblent comporter des raccordements problématiques en réalisant des essais à la fumée. Puis, en dernier lieu, chaque propriété qui sera identifiée comme susceptible d’avoir un raccordement inversé lors d’un essai à la fumée devra faire l’objet d’un test de coloration.

La Ville transmettra à chaque propriétaire dont l’immeuble est susceptible d’avoir un raccordement inversé aux égouts, une lettre l’avisant qu’un test de coloration devra être effectué. Un rendez-vous sera alors fixé entre le propriétaire et un employé municipal. Lors de cette visite, l’employé de la Ville déposera une pastille de coloration dans les toilettes de la résidence (sous-sol et rez-de-chaussée), activera la chasse d’eau et observera si la coloration apparaît dans le regard sanitaire ou pluvial localisé dans la rue.

À la suite de la dernière inspection avec un test de coloration, les propriétaires des résidences possédant des raccordements inversés recevront un avis écrit de la Ville. Selon la nature du branchement, des travaux correctifs devront être réalisés.

Comment puis-je obtenir davantage de renseignements ?

Pour toute interrogation, communiquez avec le Service du génie par courriel au InfoTravaux@villesblg.ca ou par téléphone au 450 461-8000, poste 8304.