Radon domiciliaire : Testez la concentration dans votre domicile pour votre bien-être !

Chaque année, la campagne provinciale « Villes et municipalités contre le radon » de l’Association pulmonaire du Québec vise à sensibiliser les Québécoises et Québécois aux effets néfastes du radon sur la santé et à l’importance de mesurer le taux de concentration de radon dans leur propriété.

Qu’est-ce que le radon?

Le radon est un gaz radioactif incolore, inodore et sans goût, que l’on retrouve dans le sol. Lorsqu’il est émis à l’extérieur, ce gaz est sans danger pour la santé, car il se mélange avec l’air ambiant. Par contre, lorsque le radon s’infiltre dans les bâtiments, son accumulation peut engendrer des concentrations élevées, nuisibles pour la santé.

En effet, le radon constitue la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs, et la deuxième chez les fumeurs. Le risque de développer la maladie dépend de la concentration de radon présente dans l’air et du nombre d’années pendant lesquelles une personne y est exposée.

De quelle façon le radon pénètre-t-il dans les habitations?

Le radon s’accumule principalement dans les pièces les plus basses et les moins ventilées des bâtiments, telles que le sous-sol. Qu’importe la date de construction, le type de fondation ou l’emplacement géographique de la propriété, ce gaz souterrain peut s’y infiltrer par différentes ouvertures.

L’eau du robinet, surtout celui de la douche, s’avère également une voie d’entrée pour le radon issu d’eaux souterraines.

Comment effectuer un test de radon ?

Afin de limiter l’exposition à ce gaz imperceptible et les risques qui y sont associés, la Ville invite ses citoyens à mesurer le taux de concentration de radon de leur domicile et à appliquer certaines mesures correctives si le résultat dépasse les 200 Bq/m3.

Santé Canada recommande de tester le radon domiciliaire sur une période de trois mois, pendant la saison de chauffage. Le test nécessite l’utilisation d’un instrument de mesure appelé dosimètre et peut être effectué par vous-mêmes ou par une entreprise spécialisée. Les résultats sont ensuite soumis à un laboratoire pour analyse.

Mesures correctives

Si la concentration de radon de votre domicile est supérieure à 200 Bq/m3, il est recommandé d’apporter les correctifs ci-dessous dans un délai variant entre 1 et 2 ans à la suite du test :

  • colmater les fissures de la fondation et les ouvertures en contact avec le sol (murs, planchers, tuyaux, canalisations) ;
  • vérifier que vos puisards sont couverts et ventilés vers l’extérieur de votre résidence ;
  • augmenter la ventilation de votre propriété, surtout au sous-sol.

Advenant des concentrations très élevées de radon dans votre habitation, il vous faudra alors recourir aux services d’un entrepreneur certifié afin qu’il procède à l’installation d’un système permettant d’éliminer le radon présent sous l’immeuble, avant qu’il n’atteigne les différentes pièces.

Consultez les données de mesures de radon de votre secteur ou votre région !

Bien que les concentrations de radon soient variables d’une habitation à une autre, l’Association pulmonaire du Québec vous permet de prendre connaissance des données de mesures de radon pour l’ensemble des régions de la province via sa plateforme Web accessible au poumonquebec.ca. Par cette initiative, l’Association souhaite conscientiser davantage la population à l’importance de tester le radon.

En naviguant sur la plateforme, vous découvrirez également une panoplie d’informations et de conseils pour vous protéger de ce gaz radioactif.