Opération nationale concertée sur le partage de la route

Du 21 au 27 octobre, la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent intensifiera ses interventions et ses activités de sensibilisation dans le cadre de l’opération nationale concertée Partage de la route.

Cette opération se déploiera sous le thème « Personne n’est roi sur la route, partageons-la! » et visera à rappeler aux usagers de la route l’importance de respecter non seulement les lois en vigueur, mais aussi d’adopter des comportements favorisant leur sécurité et celle des autres. Il est primordial de faire preuve de patience, de vigilance et de courtoisie envers les autres usagers de la route, et ce, peu importe leur mode de transport. En effet, prendre le temps d’appliquer ces comportements peut sauver des vies.

Rappelons que le principe de prudence, tel que défini par le Code de la sécurité routière, a pour objectif d’assurer la sécurité de tous sur le réseau routier. Il prévoit que chaque usager de la route est tenu, surtout à l’égard de celui qui est plus vulnérable que lui, d’agir avec prudence et respect lorsqu’il circule sur un chemin public. L’usager vulnérable est, pour sa part, tenu d’adopter des comportements favorisant sa sécurité.

La courtoisie et le respect du Code de la route vont de pair. Cependant, certains usagers de la route ont tendance à omettre certaines actions du Code de la sécurité routière du Québec qui s’avèrent être une obligation. Parmi celles-ci, notons les suivantes :

  • Il est important de toujours signaler ses intentions en actionnant le clignotant quand on circule en voiture ou en utilisant le code gestuel lorsqu’on roule à vélo.
  • Les automobilistes doivent respecter la signalisation en vigueur, immobiliser leur véhicule avant la ligne d’arrêt, céder le passage aux piétons ou aux véhicules aux endroits identifiés.
  • Un automobiliste souhaitant s’engager sur une autoroute a l’obligation de céder le passage aux véhicules y circulant déjà avant d’effectuer sa manœuvre.  À noter que la courtoisie revient, si possible, au véhicule circulant sur l’autoroute lorsque la circulation permet le changement de voie.
  • Les piétons ont l’obligation de traverser l’intersection au passage pour piétons le plus proche, de respecter les feux pour piétons et de marcher sur le trottoir ou, le cas échéant, au bord de la chaussée, face à la circulation.
  • Les cyclistes ont les mêmes droits et obligations que les automobilistes. Ne l’oubliez pas!
  • Même si la voie est libre, le feu rouge et le panneau d’arrêt signifient un arrêt complet de la bicyclette. Le cycliste doit donc attendre que le feu passe au vert avant de repartir.

L’ensemble des partenaires s’unissent afin de sensibiliser les différents usagers de la route et leur permettre des déplacements sécuritaires. Les enfants étant considérés des usagers vulnérables du réseau routier, les zones scolaires du territoire feront également l’objet de surveillance.

N’oubliez pas, que nous sommes tous, à un certain moment, un piéton, un cycliste, un automobiliste ou un motocycliste.
Personne n’est roi sur la route, partageons-la!

Source : Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent